Aujourd’hui, j’ai goûté au futur électrique

Comme dans Retour vers le futur, je me suis senti propulsé dans une autre décennie.

Grâce à une connaissance, Sylvain Juteau, j’ai pu goûter au plaisir de conduire une voiture absolument incroyable: la Tesla.

Sylvain Juteau est un des plus grands évangélistes de la voiture électrique au Québec. C’est un ambassadeur très passionné qui tient un blogue très populaire sur la conduite de véhicule électrique. D’ailleurs, allez le lire ! Continue…

5 trucs: L’expérience client quand vous êtes travailleur autonome

5 trucs travailleurs autJ’écris depuis quelques temps des billets sur l’expérience client post-achat pour les transactions faites en ligne.

Par contre, je sens que les travailleurs autonomes ne se sentent pas concernés par ces trucs, alors qu’ils devraient !

Voici donc quelques trucs pour vous, travailleurs autonomes, afin de donner un effet Wow à vos clients, même APRÈS vous avoir embauché ! Continue…

Comment charmer le client pour 0$ (avec exemples)

charmer client 0$On investit énormément (et je parle de sommes colossales) pour aller chercher un client, l’emmener sur notre site web, et optimiser notre entonnoir de conversion pour qu’il passe à la caisse. Tche-tching !

Après ? On s’en cal**ce tu ?
Non ! Justement !

Voici donc quelques exemples de quoi faire pour charmer le client à coût nul pour vous, et même en générant des profits ! Continue…

Faites vivre l’extase à vos e-client (exemples à suivre)

extase clientVous le savez, je prime toujours pour qu’un magasin en ligne offre la meilleure expérience à son client après l’achat.

C’est d’autant plus important à la toute fin de l’expérience: au moment sublime, à l’extase, au grand déballement du produit !

Une fois l’objet commandé et payé, c’est l’attente qui commence. Et comme on dit, le bonheur est dans l’attente. Faites donc en sorte que le bonheur du client soit au contact de votre produit ! Continue…

Je suis un bien meilleur père

Depuis que mon père est décédé, j’ai compris bien des choses…

Il me disait “tu n’as rien compris David, ce n’est ni le travail ni l’argent qui sont importants, c’est la famille !”. Il me disait aussi que l’argent viendra bien en temps et lieux.

Il avait si raison.

Je regarde les yeux de Béatrice qui vient me raconter des choses ou me demander de jouer avec elle et ils expriment tant de reconnaissance !

Je regarde le travail, et il va bien. L’argent pas si mal non plus…

Je regarde l’humeur de ma blonde quand je prends plus de temps pour l’aider à faire la vaisselle ou du ménage que de temps à travailler et elle est maintenant beaucoup plus reposée.

Je regarde mes enfants et je me dis qu’au fond, ce sont eux mon véritable salaire !

Mon sentiment à propos de la confidentialité sur internet

confidentialité internetJe ne comprends pas vraiment pourquoi on fait tout un plat de la confidentialité sur le web.

En fait, je crois que c’est plutôt des entreprises old-school (assurances, etc…) et des personnes de générations plus vieilles que Y qui y voient surtout un problème.

Les jeunes, si je puis dire, semblent comprendre qu’en échange de certaines parties de la confidentialité, on y gagne. Des exemples ?

Google espionne tout ce qu’on fait sur le web: emails, habitudes de navigation, sites consultés, temps passé sur ces sites, etc…
En échange ? il nous sert des publicités qui nous intéresse plutôt que seulement des publicités de produits amaigrissants. Il nous permet de combiner facilement notre calendrier à nos contacts, à nos emails et notre profil Google+. Même les résultats de recherche sur Google sont adaptés à nos réels besoins !
Quand je cherche Apple, je cherche probablement davantage des trucs de la marque Apple que des produits pour les producteurs de pommes…

Facebook connait nos amis, notre orientation sexuelle, les évènements auxquels on participe, les produits qu’on aime, notre opinion politique.
Mais en échange, on obtient un service génial pour planifier des évènements avec nos proches, partager des photos de nos amis et enfants au reste de notre famille qui peut être géographiquement éloignée. Facebook nous permet d’avoir des nouvelles des gens rapidement, et on n’aurait possiblement pas le temps de communiquer avec eux autrement !

Apple connait les produits qu’on possède, les chansons qu’on aime, les films qu’on écoute, et même davantage.
En échange ? ils développent des produits qui nous intéressent davantage et sont plus pratiques, nous propose des chansons à découvrir qu’on aimera à coup sûr, nous offre Genius pour avoir facilement de la musique de l’ambiance souhaitée.

Qu’est ce que je ferais si j’étais multimillionnaire ?

Pierre Morency a dit dans une formation que j’ai suivie récemment qu’on devrait tous vivre comme si on était milliardaires.
Que voulait-il dire ?
Il voulait dire qu’on devait faire ce qu’on aimait dans la vie, et que l’argent arriverait tout naturellement. Ce qu’on aime, et ce dont on est bon.

Mais bon, moi, en quoi suis-je bon ? qu’est ce que j’aime faire ?

Je suis un peu un Grégory Charles: je suis bon dans pas mal d’affaires, et j’aime pas mal d’affaires aussi. C’est pas évident, me dis-je !

Mais en fait, y’a un truc dans lequel j’excelle: la créativité pour résoudre des problèmes et trouver des idées.

J’ai des dizaines d’idées de nouveaux projets de business par semaine, dizaines d’idées que je ne peux pas réaliser et que je ne réaliserai jamais… par manque de temps et de moyens !

Je ne suis pas bon pour terminer un projet, ni le mener à terme. Mais je suis un as pour le lancer comme du monde, rallier le monde à moi pour cette idée !

C’est donc ce que je ferais si j’étais assez riche pour me le permettre: je mettrais au monde plusieurs projets d’envergure par année !

C’était le bon temps…

Combien de fois vous êtes-vous dit cela en regardant des vieilles photos ? Si vous êtes comme moi, des centaines de fois !

Vous avez a-do-ré votre précédente maison et vos enfants plus jeunes ? vous vous ennuyez du temps où vous aviez moins d’obligations financières ? vous n’êtes pas seuls, moi aussi !

Décès de mon père

Mon père est décédé il y a maintenant 4 mois et j’ai réalisé énormément de choses depuis son décès. Il m’a dit « David, tu as tout faux. Ce n’est pas l’argent qui est important, c’est la famille ! »

Facile à comprendre, on sait tous que la famille est si importante. C’est d’ailleurs pourquoi je regarde ces vieilles photos avec nostalgie !

Mais il y a plus…

Vivre dans la nostalgie du passé

195191_10150551686080374_8096026_oPensez-y: à chaque fois que vous mettez de l’essence et que vous vous dites que c’était moins cher il y a 5 ans, à chaque fois que vous regardez une vieille photo et que ce moment vous manque, à chaque fois que vous voyez vos enfants grandir… vous vivez dans la nostalgie du passé !

C’était donc le bon temps, à l’époque ! Hier, il y a 1 an, il y a 5 ans ou 10 ans: c’était toujours le meilleur temps de votre vie. Vous aviez plus de ceci, moins de cela, pis tout allait beaucoup mieux !

Erreur !

J’ai entendu dire récemment par Pierre Morency : on ne passe que 30 minutes par jour à ne pas vivre dans la nostalgie du passé ou dans la planification de l’avenir. Je n’y ai pas cru, mais comptez pour voir…
(qui est Pierre Morency ?)

Vivre dans la planification du futur

Éh bien oui, à chaque fois que vous regardez le solde de votre compte de banque pour être sûr que le paiement passera, vous vivez dans la planification de l’avenir !

À chaque fois que vous entrez une tâche dans votre programme de ToDo, ou que vous organisez en couple le prochain weekend d’avance, vous vivez dans la planification du futur !

Est-ce mal ? Pas nécessairement. Mais si votre conjoint disparaissait demain, auriez-vous passé ce temps à planifier le weekend prochain ? Auriez-vous passé tant de temps à organiser vos paiements et votre liste de ToDo pour le travail ou la maison ? Pas nécessairement non plus !

Vivre le moment présent

Le meilleur temps de votre vie, c’est maintenant !

Ce n’est pas demain, ni hier, ni quand vous étiez [plus] jeune, c’est en ce moment, pendant que j’écris ce billet de blogue, pendant que vous le lisez et que vous pourriez lire un maudit bon livre avec les concertos de Chopin qui jouent sur votre table tournante.

Faque lâchez votre ordi, pis allez donc faire ce que vous voulez faire !

859288412_L

Une vieille industrie absente du web

…mais pas pour longtemps !

Voici donc en primeur la nouvelle startup que je lance avec un ami le 1er juillet 2013.

C’est un site web sur lequel on peut organiser un service funéraire dans n’importe quel salon funéraire au Canada ou aux États-Unis, de chez soi.

Un décès survient dans votre famille ? plutôt que d’aller pleurer devant le conseiller funéraire, vous pouvez tout organiser de chez vous: choix de l’urne ou du cercueil, heures d’exposition, choix du salon funéraire parmi 25 000 salons funéraires, vous pouvez composer l’avis de décès, etc…

C’est une industrie qui était pratiquement absente du web… jusqu’à aujourd’hui !

Vous voulez plus de détails ? Rendez-vous sur Funerarium.com !

Salon funéraire ? funerarium.com !