Idée de business du jour: Nouveau modèle d’affaire pour les journaux en ligne

À chaque jour j’ai un gros POURQUOI pour une chose. Je suis très créatif et j’essaie de transformer ces problèmes en solutions par le biais d’une entreprise (que je ne lance pas !).
Mais bon, vous êtes très libre de lancer cette entreprise à ma place !

Est-ce une opportunité ?

Beaucoup de médias traditionnels se cherchent. Non, ils cherchent plutôt comment arriver en 2013 et arrimer leur vétuste modèle d’affaires.

Certains essaient de mettre un paywall (vous voulez savoir ce que c’est ?), d’autres ouvrent au grand public leur contenu afin de le faire indexer et de mousser leur partage social.

Mais bon, ce n’est pas un secret pour personne que ce n’est pas rentable !

Des journaux comme La Presse offrent une version digitale. Mais c’est de la merde ! l’avez-vous essayé ? Bien qu’étant un ambassadeur des technologies, je suis toujours abonné à la version papier de la presse…

Ce que je propose ? créer un site beau, alléchant, sans publicité, application mobile alléchante aussi. Il faut s’abonner pour un prix modique (disons 10$).

Tous les articles des productions de Gesca (La Presse, et autres journaux), Rogers (l’Actualité, etc…) et Québécor (ai-je besoin de les lister ?) y sont publiés à mesure qu’ils sont rédigés, avec photos.

Les internautes sont incités à se connecter à ce site pour accéder au contenu. Il est beaucoup plus attrayant: aucune publicité, on peut se concentrer sur le contenu. Bien entendu, il y a beaucoup de « social » ! (commentaires, shares, photos, vidéos)

Autre chose: sur ce site, on peut consulter d’un coup d’oeil le même article, mais rédigé par plusieurs journalistes différents, de plusieurs médias différents. Donc on peut voir les deux côtés de la médaille d’une nouvelle.

Le truc révolutionnaire est où ? dans la rémunération. Le 10$ (par mois ou année) versé par l’internaute est versé à 70% aux créateurs de contenu média (Québécor par exemple) au prorata des articles lu par l’internaute. Ainsi, si je ne lis que du contenu créé par La Presse, c’est CE média qui recevra 7$/mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *