10 raisons pour visiter les Îles-de-la-Madeleine

Vous cherchez où aller pour vos prochaines vacances?

Si vous êtes québécois, vous vous devez de faire un pèlerinage aux Îles-de-la-Madeleine au moins une fois dans votre vie. Si vous êtes français et que vous voulez voir le Québec original, il faut aussi mettre cette destination dans votre liste !

1. Les paysages à couper le souffle

Les paysages des Îles-de-la-Madeleine sont absolument magnifiques. Il n’y a pas de mot pour les décrire. C’est cliché de dire cela: mais ça n’a vraiment rien à voir avec les photos des guides touristiques. C’est bien mieux !

Les falaises sont si impressionnantes quand on est à leur pied dans un bateau. Les collines sont douces et belles et on se demande comment elles sont arrivées là !

 

2. Il y a un peu de nous-même dans les madelinots

Québécois, on dirait que les madelinots ont évolué en même temps que nous, mais sur une voie parallèle. Ils sont restés accueillants, simples, souriants, enjoués et ont développé une (des !) langue bien à eux. On se sent chez nous en leur compagnie et c’est un plaisir d’apprendre les anecdotes locales en déchiffrant leurs expressions locales !

3. Se délecter de fruits de mer

Les madelinots vivent en grande partie grâce à la pêche. Homards, pétoncles, crabes, maquereaux et j’en passe. De la fraîcheur et des saveurs extraordinaires garanties ! Et ce, même dans les plus petits « shacks » !

4. Les maisons originales

Ce n’est pas une attraction proprement dite, mais j’ai dit plusieurs fois à ma copine : « wow, elle est belle cette maison-là ! ». Trop souvent je crois même…

 

5. Le bonheur est tout près…

Les Îles-de-la-Madeleine ne sont pas une destination très éloignée. Il suffit de moins de 3 heures en avion de Montréal (vol direct) pour y aller. Et si la route vous tente, vous pouvez prendre le traversier à partir de l’Île-du-Prince-Edouard et le faire en une journée ! (d’accord, une longue journée de conduite…)

 

6. La météo ensoleillée

On dirait qu’il fait toujours beau ici. Même si la météo annonce des nuages ou de la pluie, il finit toujours par faire beau !

 

7.  L’Île-d’Entrée où le temps s’est arrêté

Oui, le temps s’est vraiment arrêté à l’Île-d’Entrée. On dirait que c’est le « far-west », mais c’est tout près ! Paysage pittoresque en plus, vous aurez la chance de voir la vue de la plus haute élévation de l’archipel en grimpant sur « Big-Hill ».

 

8. Les plages de sable blanc

D’une douceur incroyable, le sable des plages des Îles-de-la-Madeleine est immaculé. Les plages sont presque désertes car il y en a des dizaines (voire centaines) de kilomètres. Vous trouverez votre propre petit coin de plage et vous adorerez vous y prélasser pendant de longues heures…

9. La proximité de la mer qui fait rêver

Traverser les îles sur la largeur n’est pas long. Souvent même, on voit les deux rives à la fois et la mer de chaque côté. On passe donc notre temps à voir la mer au loin, ou juste à côté de la route. Pourquoi ne pas aller s’y baigner ?

 

10. Vous ne voudrez plus repartir…

Ça va être très difficile pour moi de quitter les îles dans quelques jours… :-)

 

Photos des Îles-de-la-Madeleine

Photographe amateur, j’ai pu prendre de nombreuses photos pendant mon voyage aux Îles-de-la-Madeleine.

Désolé, pour certaines photos mon objectif était sale. Les photos sont tout de même intéressantes et c’est la raison pour laquelle je les publie.

Vous êtes libres d’utiliser mes photos (je peux vous fournir la haute résolution !), mais elles sont sous Creative Commons 2.5 et je préfèrerais que vous me citiez comme auteur de la photo.

J’ai mis seulement les photos qui ne sont pas à teneur « familiale ».

Restaurants aux Îles-de-la-Madeleine: mes critiques

Pendant notre séjour aux Îles-de-la-Madeleine avec nos jeunes enfants (lire les autres billets de ce blog ici), nous avons visité plusieurs restaurants.

Florence et moi sommes des épicuriens qui adorent visiter de nouveaux restos. Nous adorons la fine gastronomie, mais comme c’est pratiquement introuvable aux Îles-de-la-Madeleine, et surtout c’est compliqué en voyage avec de très jeunes enfants, je vais baisser mon échelle d’évaluation. J’accorderai une note sur cinq points à chaque restaurant. Dites-vous que 5/5 dans mon échelle équivaut à un relativement bon resto à Montréal.

Café de la Côte

4/5 Déjeuné et Lunch: Café branché. Bonne qualité. Bel emplacement. Bon service. Mets bien pensés et hors de l’ordinaire, sans être extraordinaires. Wifi.

Les Délices de la Mer

3/5 Souper: Restaurant typique de région (décor). Bon service. Notre repas était très bon.

Le café de la Grave

5/5 Souper: Un seul mot: Wow. Allez-y pour souper et arrivez vers 19h, musique au rendez-vous !

Le café de l’Est

2.5/5 Lunch: Shack de campagne. Décor très laid, rien qui donne l’appétit. Je n’ai pas aimé mon plat, mais ma blonde a aimé le sien. Argent comptant seulement.

Le four à pain

3/5 Déjeuner et Lunch: Le lunch était très ordinaire. Mauvais service et qualité douteuse. Le déjeuner était mieux. Allez vous asseoir en arrière pour la vue sur la mer !

Decker-Boy

4/5 Souper: On se croirait dans un mini restaurant de Brossard. La pizza aux Fruits de mer est su-per-bon-ne ! Ça vaut la peine !

Chez Armand

2/5 Lunch: C’est aussi un shack de campagne avec salle à manger intérieure. Il y a le wifi. J’ai adoré ce que j’ai mangé (guedille au homard + guedille au crabe), mais c’est casse-croûte-style.

La Factrie

4/5 Souper: C’est une cafétaria. Par contre, les assiettes sont très diversifiées et nous avons beaucoup aimé. Attention: leur site web dit qu’ils ferment à 19h, mais ce n’est pas le cas. Je crois que c’est plutôt 22h. Nous y retournerons souvent !

Chez Bryan Josey

1/5 Diner: Un des deux seuls choix de restos sur l’Île-d’Entrée. Plutôt ordinaire…

Aux Pas Perdus

3/5 Souper: Endroit très à la mode, il semble. Par contre j’ai trouvé le service expéditif, et la nourriture « correcte ». Rien d’impressionnant ici: on aurait pu être dans le resto à la mode d’Alma. (il y en a un ?)

Visiter l’Île-d’Entrée avec de jeunes enfants

Dans le cadre de notre voyage aux Îles-de-la-Madeleine avec nos deux jeunes enfants (voir les autres billets à propos de ce voyage), nous avons passé une journée à l’Île-d’Entrée.

C’était une journée très épuisante et je crois que je devrais, pour la prospérité, écrire ce que nous avons fait, et ce que je vous suggère de faire.

Traversier de Cap-aux-Meules vers l’Île-d’Entrée

À ma connaissance, il n’y a que deux moyens de rejoindre l’Île-d’Entrée quand vous vous trouvez aux Îles-de-la-Madeleine: le traversier géré par le gouvernement du Québec et l’entreprise Excursions en mer. Nous avons utilisé le traversier régulier, je vous en parlerai donc. Voir le site officiel du traversier.

Au moment de notre visite, il en coûtait 32$ par adulte, l’aller-retour et 0$ par enfant de moins de 5 ans. il faut payer en argent comptant à bord du traversier.

Il n’y a que deux allers vers l’Île-d’Entrée: à 7h30 et à 15h00. Et seulement deux retours: 9h00 et 16h30. Votre seule alternative, si vous ne voulez pas y passer la nuit, c’est d’y passer pratiquement la journée entière !

Vous devrez donc vous lever tôt (mais vos enfants s’en chargeront sûrement !). Le bon côté c’est que vous verrez le début du jour en étant sur le bateau et pourrez prendre des photos comme celle-ci.

Attention: il faut savoir que le traversier n’embarque que les passagers, et non les voitures. Apportez donc tout ce dont vous avez besoin.

Quoi savoir pour passer du temps à l’Île-d’Entrée

Sur cette Île, il n’y a que deux restaurants et deux magasins. Mais bon, deux magasins ne veulent pas dire que vous trouverez des couches, ou des trucs à manger pour les enfants. Emportez-vous de quoi pique-niquer (je recommande même au sommet du Big-Hill!).

Nous avions apporté de quoi petit-déjeuner sur le traversier. Je regrette ce choix: je vous recommande plutôt de petit-déjeuner dans un des deux restaurants (ils sont situés très près du port). Pourquoi ? pour passer le temps. Le temps passe trèèèèèèès lentement sur l’Île-d’Entrée.

Photo du mont Big-Hill à l'Île-d'Entrée

Du port, vous suiverez les autres touristes pour monter le mont Big-Hill, la plus haute butte (ou montagne) des Îles-de-la-Madeleine. C’est un sentier plutôt facile, mais éreintant si vous êtes équipés comme nous avec des sacs porte-bébés. Voir cette photo:

Photo de l'Île-d'Entrée

À savoir: en bas de la butte, juste après la clôture électrifiée où un escalier est aménagé, la voie se sépare en deux: une voie plutôt rapide et directe, mais très escarpée, et à droite la voie plus facile qui contourne la montagne. Je vous laisse deviner laquelle on a pris, et laquelle vous devriez prendre…

Au sommet, la vue est absolument magnifique. Vous ne regretterez pas d’y être monté. Il nous a fallu exactement 3h de marche pour faire le trajet aller-retour incluant la pause: à partir du port, vers le sommet, puis passer une demi-heure de pause au sommet, puis redescendre au port.

Attention: les routes ne sont pas pavées. Vous ne pourrez pas apporter une poussette traditionnelle. Et il y a beaucoup de marche à faire.

Si vous avez suivi mon conseil, au moment de descendre la journée sera assez avancée et vous pourrez aller prendre le lunch dans l’autre restaurant, histoire d’essayer les deux. Nous sommes allés luncher chez Bryan Josey (un des deux restaurants) et la nourriture était correcte, mais on voyait que c’était du surgelé commercial.

Il y a certes autre chose à visiter: se rendre près du phare, le cimetière et l’église, etc… Mais nous étions absolument crevé. Deux jeunes enfants, c’est compliqué à gérer. Nous avons donc passé le reste du temps sur la plage. Elle n’est pas très belle…

La plage de l'Île-d'Entrée

Finalement, mon opinion de la visite de l’Île-d’Entrée

C’est superbe et vous devriez aller y passer une journée. Par contre, il y a très peu à faire alors prenez votre temps pour chaque activité (manger et randonnée) et apportez vous un bon livre si vous n’avez pas d’enfant.

Il n’y a pratiquement pas d’arbres alors vous n’aurez pas d’ombre nul part. Prévoyez la crème solaire.

Prévoyez une serviette pour la plage, au cas où. Des collations, un pique-nique, des couches et des bouteilles d’eau.

Ça fait beaucoup, mais vous le savez: avec des enfants, vaut mieux ne pas être pris au dépourvu !

Chalet aux Îles-de-la-Madeleine: pas pire !

Dans ma série de billets sur notre voyage aux Îles-de-la-Madeleine avec nos deux très jeunes enfants, je profite de l’occasion pour vous glisser un mot sur les chalets que nous avons loués.

Nous avons loué un chalet de taille moyenne aux Chalets La Martinique. Leur site web est excessivement dépassé, et leurs moyens de communication le sont autant.

En effet, il faut réserver par téléphone, le dépôt est pris sur la carte de crédit, mais le reçu est envoyé par le poste traditionnelle… vous voyez le genre !

Par contre, le tenancier est très gentil: il vous envoie du même coup une superbe et très complète carte routière des Îles-de-la-Madeleine avec l’emplacement des chalets indiqués. Pratique quand on descend de l’avion à 23h, heure locale !

De plus, il y a une prise RJ45 réseau dans chaque chalet. Par chance, j’avais apporté mon Airport Express et j’ai le Wifi pour tous mes périphériques !

L’emplacement des chalets

Les chalets sont situés juste avant la plage La Martinique, à l’Étang-du-Nord. Il vente beaucoup, mais la vue est splendide. Vous adorerez être situés exactement au milieu des Îles. Ce genre de proximité est bien apprécié quand il faut retourner au chalet pour les enfants ou pour des couches…

L’état des chalets

Les chalets sont construits sur des fondations en béton. Ils sont chauffés (si besoin est !) et la construction semble plutôt récente. Le nôtre a un petit problème de sortie de hotte qui fait du bruit à cause du vent, mais je considère cela comme un problème très mineur.

Les draps sont récents et très propres. Lits confortables. Frigo très propre (j’oubliais de vous dire qu’il y a une kitchenette !). La salle de bain est récente et propre également.

Ce n’est pas « le gros luxe ». Mais c’est cent fois mieux qu’un motel à Old Orchard Beach ! (la comparaison est même boiteuse à faire, désolé…)

Mini-croisière aux Îles-de-la-Madeleine pour voir les falaises et les grottes

Cet après-midi lors de notre voyage aux Îles-de-la-Madeleine avec nos deux très jeunes enfants, nous avons fait une excursion en petit bateau pour aller voir les grottes à Fatima, c’était extra.

C’était une croisière à bord du Pluvier à l’Étang-du-Nord qui durait environ 2 heures. Il semble y avoir des départs aux 2 heures dans l’après-midi, et un départ au coucher du soleil…

Quand nous y sommes passés, les tarifs étaient de 40$ par adulte et 30$ par enfant. Ça en vaut amplement la peine. Je ne regrette pas un seul dollar !

Il faut vous présenter à son kiosque à la marina de l’Étang-du-Nord, juste à côté du Café de la Côte. Vous pouvez également leur téléphoner au 418-986-5681 ou 418-937-7656.

Le guide était très intéressant (bien que je pensais qu’il n’y avait pas grand chose à dire sur ces falaises !). Vous pourrez aussi prendre de magnifiques photos ! En voici d’ailleurs quelques unes…

Park & Fly: la 7e merveille du monde pour les voyageurs

Bon, mon voyage vers les Îles-de-la-Madeleine a bien commencé. Ma patronne m’a conseillé de me stationner au Park & Fly de l’Aéroport de Montréal YUL plutôt que dans le stationnement de l’aéroport directement (ce que j’aurais fait pour éviter le trouble).

J’ai donc pris exceptionnellement l’autoroute Côte de Liesse, sortie Cardinal près de l’aéroport. Et là, une gigantesque pancarte nous indique où est le Park & Fly Valet. J’ai pris Valet car je voulais m’éviter du trouble…

Je me stationne, mets mes bagages sur un charriot et entre payer à l’intérieur. Les tarifs sont très raisonnables: 99$ par semaine ou 19$ par jour (il me semble bien). En partant, on sait ce que ça nous coûte, on le voit sur le reçu (bien qu’on paie en quittant).

La dame nous informe de téléphoner au 1-866-992-2359 en sortant de l’avion pour qu’ils préparent notre voiture. Deux minutes plus tard, une navette est arrivée.

J’étais particulièrement dans le jus avec les deux bébés, les millions de valises et la chaleur intense. J’étais bien heureux de voir le chauffeur prendre charge de tous nos bagages… Hop, à l’aéroport !

Bon service, on voit que leur service est bien rodé !

Voyage aux Îles-de-la-Madeleine: introduction

J’aurais dû prendre davantage de vacances dans la dernière année. Mais bon, comme il n’est jamais trop tard pour bien faire, ma famille et moi-même partons ce weekend pour 9 jours aux Îles-de-la-Madeleine. J’ai hâte.

Je vais vous donner mes commentaires sur ce voyage avec un bébé de 2 mois et une tornade de 2 ans sur mon blogue. Vous saurez quoi faire et ne pas faire si vous y allez, vous aussi, avec de jeunes enfants. Si vous voulez voir tous les billets reliés au voyage aux Îles-de-la-Madeleine avec deux jeunes enfants, cliquez ici.

Nous avons dû réserver un an d’avance: j’utilisais mes points Aéroplan pour réserver et le nombre de billets est plutôt limité.
Conseil d’ami: les billets d’avion sont plutôt chers pour y aller, mais ça prend autant de points Aéroplan que si vous alliez à Toronto.

L’hébergement aussi est pas évident, surtout si vous y allez comme moi en très haute saison. Oui, le concours de châteaux de sable semble assez populaire. Nous logeons aux Chalets La Martinique. Je vous en donnerai mes commentaires plus tard… disons que je suis un peu « princesse » là-dessus…

Nous avons loué un SUV avec deux bancs de bébé à Leblanc, location d’auto. Nous avons eu un bon prix pour les sièges pour enfants, je vous le recommande (à date).

MISE-À-JOUR: Quand nous sommes arrivés à 23h, crevés, à l’aéroport, nous étions les seuls à louer une voiture. Ils nous attendaient de bonne humeur, et avaient déjà installé les sièges pour bébés dans l’auto à notre place ! Ils nous ont également donné un coup de main pour les bagages, et on refusé le pourboire.

Recherches terminées, le décompte est commencé !

Pour lire les autres billets reliés au voyage aux Îles-de-la-Madeleine avec deux jeunes enfantscliquez ici.