Idée de business du jour: Reçus informatisés

À chaque jour j’ai un gros POURQUOI pour une chose. Je suis très créatif et j’essaie de transformer ces problèmes en solutions par le biais d’une entreprise (que je ne lance pas !).
Mais bon, vous êtes très libre de lancer cette entreprise à ma place !

Faire un compte de dépenses est vraiment « boring ». Tout le monde le sait. Certes, il y a la possibilité de scanner les reçus, de les envoyer par la poste, d’avoir une secrétaire qui le fait…

Mais toutes ces solutions importent que vous deviez GARDER le reçu dans votre poche !

Il a aussi Mint, qui liste les transactions de votre compte de banque et de votre compte de carte de crédit. Le problème avec ça, c’est l’absence de détails !

Il faudrait avoir une gigantesque BD de reçus et il faudrait surtout que les commerçants se « plugguent » dessus. Je fais un achat ? par le biais de ma carte de crédit le marchand y envoie toutes les informations de ma transaction: chaque produit, taxes, quantités, timestamp, etc…

Encore mieux: pourquoi est-ce que les fournisseurs de carte de crédit ne font pas ça ? Lorsqu’un terminal de carte de crédit est relié à une caisse-ordinateur (beaucoup de commerces, voire la majorité !), la caisse-ordinateur devrait transmettre à Visa ou Mastercard les détails entiers de la transaction. Les produits, taxes, adresse, etc… !

2 réponses à “Idée de business du jour: Reçus informatisés”

  1. Krystel dit :

    Oui fort pratique d’avoir tous les détails d’une transaction, ça éviterait bien les désagréments d’une perte de facture pour la garantie ou le retour d’un produit par exemple… et très utile pour la segmentation de la clientèle… le problème je crois, c’est l’anonymat… on ne veut pas que n’importe qui qui tombe sur ce renseignement sache exactement ce qu’on a acheté…

  2. Un possibilité (peut-être) serait aussi d’avoir une passerelle entre les programmes de fidélisation comme Air Miles et des outils comme Mint. Pas applicable partout, mais devient un argument de vente.

    Reste à voir dans quelle proportion les usagers seraient plus au courant de leurs finances avec un outil de ce type. Ceux qui l’utiliseraient sont sans doute ceux qui suivent déjà leurs finance de près.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *